Le Petit-duc

Le hibou Petit-duc, ou Petit-duc scops, est avec la Chevêchette d'Europe, le plus petit des rapaces nocturnes d'Europe. Classé parmi les espèces en grave danger, il est présent en Ardèche dans les zones agricoles et les reliefs escarpés.

Le hibou Petit-duc mesure 19 à 20 cm, pour un poids de 60 à 135gr seulement. Sa silhouette est ramassée avec une grosse tête surmontée de deux très courtes aigrettes peu visibles, des yeux jaunes et des disques faciaux grisâtre. Son plumage ressemble à de l’écorce d’arbre, ce qui lui permet de se camoufler en cas de danger.

C’est un rapace migrateur ; présent sous nos latitudes de la mi-mars jusqu’en octobre, il passe ses hivers dans les régions à l’extrême sud de l’Europe, voire subsahariennes. Bien que sa présence soit difficile à quantifier, l’espèce est principalement recensée au sud des départements de l’Ardèche et de la Drôme (basse Ardèche, Vivarais, Baronnies, Val de Drôme et Diois), dans les secteurs influencés par le climat méditerranéen. Le massif de la Dent de Rez en Sud Ardèche abrite plus d’une centaine d’espèces nicheuses, dont le Petit-duc, et constitue un repère important sur la route nord-sud des oiseaux migrateurs ouest-européen hivernant en Afrique du Nord.

Le Petit-duc apprécie les espaces semi-ouverts, comme les bocages et les vergers, ou encore les pourtours des zones agricoles où il peut trouver des cavités dans les arbres creux tels que les mûriers et les amandiers, ou dans les murs de pierres sèches, nombreux en Ardèche. Il se nourrit principalement d’insecte. Classé parmi les espèces en grave danger selon la liste rouge des vertébrés terrestre de Rhône-Alpes (CORA), sa population a fortement chuté depuis le début du XXIème siècle, le plaçant parmi les 30 espèces ayant le plus régressé dans la région. L’impact de l’Homme sur son habitat mais aussi l’utilisation des pesticides dans les zones agricoles qui ont entrainé une raréfaction de ses proies favorites qui explique la baisse significative des populations.

Le maintien des populations passe par la conservation des milieux favorables, avec des arbres offrant des cavités et par les pratiques agricoles respectueuses. Localement, la pose de nichoirs permet de maintenir et développer sa présence.

Plus d’information sur le Petit-duc : http://www.oiseaux.net/oiseaux/petit-duc.scops.html

La protection de notre environnement

Ardèche par Nature©, c’est aussi protéger nos ressources au-delà du vignoble.