Les abeilles

Véritables témoins de la bonne santé de notre environnement, les abeilles jouent un rôle essentiel dans le maintien de la biodiversité végétale. Sans les insectes pollinisateurs, ce sont plus de 70% des espèces végétales cultivées pour notre alimentation qui se trouveraient menacées.

Le développement de la vigne ne nécessite pas de pollinisation, et pourtant de plus en plus de vignerons ont décidé d’installer quelques ruches dans leur vignoble. Soucieux de préserver tous les insectes auxiliaires qui participent à l’équilibre de l’écosystème, ils ont choisi de pratiquer une viticulture respectueuse de leur environnement, qui commence par la suppression de tous les insecticides et fongicides les plus nocifs pour les abeilles.  Certains vignerons créent des zones préservées où elles trouvent de nombreuses ressources : les enherbements naturels souvent riches en fausse-roquette, les fourrières (bouts de rangs), les fossés et haies qui bordent les vignes sont autant de milieux potentiellement attractifs.

Début 2018, 2 balances connectées ont été installées dans le vignoble. Le but : connaitre les heures de butinage des abeilles pour communiquer sur les bonnes pratiques à suivre en matière d’application de produits de protection de la vigne. Ces balances sont placées sous les ruches pour suivre à distance l’évolution de leur poids au cours de la saison printanière et estivale. Le suivi du poids permet ainsi de connaitre les heures de présence des abeilles dans les ruches.

L’étude de ces balances connectées pourra renseigner à la fois l’apiculteur et le viticulteur sur l’évolution de toute une colonie (environ une trentaine de ruche).

Pour l’apiculteur, cela lui permet de : 

- Suivre la production à distance, et de pouvoir intervenir dans les temps

- De déceler d’éventuels problèmes (ex : chute du poids pouvant traduire une mortalité d’abeilles ou infertilité de la reine…)

Pour le vigneron, il peut ainsi adapter ses pratiques culturales, tout en respectant la biodiversité ardéchoise.

La preuve que viticulture et apiculture peuvent cohabiter en harmonie !

Quelques chiffres

Chaque jour, 1 seule abeille butine jusqu’à 700 fleurs

Pour 500gr de miel, 1 abeille butinerait plus de 8 millions de fleurs

3km, c’est le rayon d’action d’une abeille

80% des plantes à fleurs dépendent de la pollinisation des abeilles         

La protection de notre environnement

Ardèche par Nature©, c’est aussi protéger nos ressources au-delà du vignoble.

La Chauve-Souris

La Chauve-Souris

« Les chauves-souris sont des protecteurs naturels de notre vignoble, en chassant les parasites de la vigne, elles nous aident à lutter naturellement contre les ravageurs. »
Patrice Raoux, vigneron sur la commune de Sauveplantade

en savoir +
Les abeilles

Les abeilles

Véritables témoins de la bonne santé de notre environnement, les abeilles jouent un rôle essentiel dans le maintien de la biodiversité végétale. Sans les insectes pollinisateurs, ce sont plus de 70% des espèces végétales cultivées pour notre alimentation qui se trouveraient menacées.

en savoir +
La loutre

La loutre

Cet animal discret et méconnu, s’adapte à son environnement et profite aussi d’un régime alimentaire très large, ce qui lui confère un statut d’animal « parapluie » : sa protection directe bénéficie à ses habitats, ses proies et à l’ensemble de ses compagnons.

en savoir +
Le Petit-duc

Le Petit-duc

Le hibou Petit-duc, ou Petit-duc scops, est avec la Chevêchette d'Europe, le plus petit des rapaces nocturnes d'Europe. Classé parmi les espèces en grave danger, il est présent en Ardèche dans les zones agricoles et les reliefs escarpés.

en savoir +